Taille de la police

La Chaire de recherche s’inscrit au sein de travaux sur la lutte contre la maltraitance et la violation des droits des ainés en contexte de Covid-19 sur la scène internationale (Juin 2020)

Dans le cadre des activités extraordinaires mises sur pied par l’International Network for Prevention of Elder Abuse (INPEA) en contexte de pandémie, la Chaire de recherche a participé à des travaux internationaux de diverses façons.

L’une d’entre elles fut d’effectuer l’allocution d’ouverture de ces activités en faisant état de la condition socio-sanitaire en date du 22 avril 2020 à l’échelle nationale (Canada) et provinciale (Québec). S’en est suivi une présentation des réponses stratégiques de santé publique touchant particulièrement la population aînée (70 ans et plus).

De plus, la Chaire de recherche a été interpellée par Susan B. Somers, directrice de l’INPEA, afin de traduire, de l’anglais vers le français, un sondage sur la situation socio-sanitaire chez les personnes aînées sur le continent africain en contexte de pandémie. Les résultats de ce sondage seront présentés le 29 mai 2020 dans le cadre des travaux extraordinaires de l’INPEA.

À cela s’ajoute la présence de Marie Beaulieu lors d’une rencontre virtuelle promue par le Groups of Friends of Older Persons de New York dans le cadre des activités du Groupe de travail à composition non limitée sur le vieillissement de l’ONU.  Cette rencontre avait pour objet de discussion central les droits des personnes aînées à l’ère de la COVID-19 et au-delà de celle-ci. Elle mettait à l’avant-scène deux panélistes centraux dans les travaux touchant les personnes aînées à l’ONU, soit :

  • Madame Michelle Bachelet, Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme.
  • Madame Claudia Mahler, Experte indépendante sur le respect des droits de l’homme chez les personnes aînées.