Actualités

30 résultats
S’échelonnant sur cinq semaines à un rythme d’une réunion hebdomadaire, les travaux extraordinaires de l’INPEA ont pour finalité de mousser les échanges internationaux sur les répercussions de la COVID-19 chez la population aînée à l’internationale.
Dans le cadre des activités extraordinaires mises sur pied par l’International Network for Prevention of Elder Abuse (INPEA) en contexte de pandémie, la Chaire de recherche a participé à des travaux internationaux de diverses façons.
Thématique : International et sensibilisation
Chaque année, le 15 juin se veut l’occasion de promouvoir le développement continu d’une société sans violence ni négligence à l’égard des personnes aînées. Cette journée, reconnue par l’ONU, permet, à la fois, de prendre un temps d’arrêt afin de souligner les initiatives de lutte contre la maltraitance et de mettre de l’avant les actions de promotion de la bientraitance à échelle locale, nationale et internationale.
Thématique : Conférences et international
Dans le cadre d’une série d’activités préparatoires à la journée nationale de consensus sur la maltraitance en France, ayant eu lieu le 23 septembre, Marie Beaulieu a participé à une période d’échange via webconférence sur les enseignements pouvant être tirés de la recherche internationale sur le sujet.
Thématique : Conférences et international
Le 14 octobre 2020, lors de la première édition via plateforme numérique de ce congrès, Marie Beaulieu entretient les membres du SGGE sur les pratiques de prévention et d’accompagnement des personnes aînées à risque de maltraitance vivant en milieux d’hébergement en contexte de pandémie.
Dans le cadre de sa prise de parole lors de ce séminaire, le 19 novembre 2020, Marie Beaulieu s’est attardée à un sujet encore non documenté dans la recherche scientifique en gérontologie, les « safe space / safe place » pour « femmes aînées » vivant de la « maltraitance de type sexuel ».
Nommé Comment mieux lutter contre la maltraitance des personnes âgées en Belgique?, le rapport dégage des « pistes d’amélioration de la détection et de la prise en charge des situations de maltraitance de personnes âgées [au] pays ».

La 10e session de travail du Groupe de travail à composition non limitée sur le vieillissement s’est tenue du 15 au 18 avril dans les quartiers généraux de l’Organisation des Nations Unies (ONU) à New York. Ce groupe de travail s’intéresse plus particulièrement au développement d’une convention internationale sur les droits des personnes aînées.

1 2 3