Fanta Fane termine tout juste sa maîtrise en service social à l’Université de Sherbrooke sous la direction de Marie Beaulieu. Elle a réalisé son essai sur la violence conjugale chez les femmes immigrantes.

En voici le résumé :

« Cet essai propose une réflexion critique et analytique sur les modèles et/ou approches théoriques ainsi que les pratiques d’intervention élaborées dans le domaine de la violence conjugale chez les communautés ethnoculturelles. Les objectifs poursuivis sont multiples et s’arcboutent autour de différents points:

  • Fournir quelques éléments descriptifs sur la diversité des populations immigrantes laquelle nécessite des politiques, des programmes et des pratiques adaptés à leurs réalités socioculturelles.
  • Identifier les représentations des personnes immigrantes sur la problématique de la violence conjugale ainsi que sur d’autres thématiques connexes.
  • Sur la base de l’objectif qui précède, formuler de nouvelles stratégies de pensées et d’actions pour une meilleure prise en charge participative et inclusive de cette question sociale.

En m’appuyant sur une revue littéraire ainsi que sur des données empiriques issues de mon expérience terrain, j’aborde ce problème social chez les personnes immigrantes sous divers angles et selon différentes perspectives. La première partie consiste en la présentation de quelques faits historiques et saillants ayant concouru à la reconnaissance de la violence conjugale en tant que problématique sociale, touchant tous les groupes socioculturels. Sont ensuite exposés quelques éléments descriptifs sur la thématique de l’immigration au Canada en mettant l’accent sur la diversité des populations immigrantes, laquelle doit impliquer des politiques, des programmes et des pratiques qui tiennent compte des besoins, des attentes et des réalités socioculturelles de ces populations. D’ailleurs, la violence conjugale, en tant que problème social, pourrait tenir compte de ces considérations en raison de son caractère multidimensionnel. Ainsi, une partie de cet essai rend compte de l’expérience des communautés ethnoculturelles sur la violence conjugale en lien avec les pratiques professionnelles et organisationnelles qui en découlent. En effet, certaines méthodes et techniques d’intervention promues en contexte de violence conjugale chez les femmes immigrantes sont, quelque peu, remises en question. In fine sont partagées quelques pistes de réflexion quant aux possibilités d’impulser de nouvelles pratiques pouvant répondre de façon optimale aux besoins de la clientèle immigrante.»

Consultez l’essai de Fanta pour en apprendre davantage.

S’étant inscrite au doctorat en gérontologie, Fanta compte approfondir sa réflexion sur le sujet à travers sa thèse. Elle s’intéressera plus spécifiquement à la violence conjugale chez les femmes immigrantes âgées.

En cas d'urgence

Si vous vivez de la maltraitance ou êtes témoins d'une situation de maltraitance et souhaitez obtenir de l'information ou de l'aide, veuillez communiquer avec la ligne Aide Abus Aînés (pour les résidents du Québec)

1 888 489-ABUS (2287)

Nos partenaires

UdeS 
 Centrederecherche
 MFAMipr 2 Converted

Coordonnées

Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées
Centre de recherche sur le vieillissement – CIUSSS de l'Estrie - CHUS
1036, Belvédère Sud
Sherbrooke (Québec)
J1H 4C4
CANADA

Téléphone : 1 819 780-2220, poste 45698

Formulaire de contact