Imprimer

Rappelons que la Chaire s’est penchée sur la problématique de l’intimidation envers les personnes aînées suite à l’invitation du gouvernement du Québec au Forum sur l’intimidation qui a eu lieu le 2 octobre 2014. Suite à ce Forum, nous avons répondu à l’appel à mémoires en publiant un mémoire intitulé : L’intimidation envers les personnes aînées.

Au cours des mois qui ont suivi, nous avons reçu un nombre croissant de demandes de conférences sur le sujet de la part de coordonnateurs régionaux et d’organismes de diverses régions. Au total, nous avons réalisé cinq conférences et une sixième est à venir d’ici la fin de l’année 2015. Pour faire suite à notre mémoire et combler le manque de connaissance à ce sujet, nous avons également travaillé à la rédaction d’un article intitulé : L’intimidation envers les personnes aînées : un problème social connexe à la maltraitance? qui sera publié sous peu dans un numéro thématique sur l’intimidation de la revue Service social de l’Université Laval.

Nous avons également déposé une demande de subvention pour un nouveau projet conjointement avec l’organisme DIRA-Estrie. Ce projet porte sur l’amélioration des pratiques de sensibilisation des organismes communautaires en matière de maltraitance et d’intimidation dans le but d’aider les personnes aînées à faire le pas entre la prise de conscience et le signalement d’une situation problématique. Nous sommes toujours en attente d'une réponse de la part de l'organisme subventionnaire.

Au fil de cette année, nous avons pu constater que bien qu’il y ait peu d’écrits sur le sujet, l'intimidation envers les personnes aînées est une problématique qui préoccupait déjà beaucoup de milieux. Nous avons donc décidé d’officialiser la mise sur pied d’un nouveau projet de recherche sur L’intimidation envers les personnes aînées à même les fonds de la Chaire s'appuyant sur l'ensemble des démarches que nous avons déjà réalisées. Tous comme l’ensemble de la population, nous attendons avec impatience la venue d’un nouveau Plan d’action ou d’une nouvelle politique sur l’intimidation annoncé en 2014 par le gouvernement. Nous pourrons dès lors mieux orienter nos recherches en fonction des orientations qui auront été posées pour les personnes aînées.