Taille de la police

Caroline Pelletier

DIPLÔME(S) OBTENU(S) :

Maîtrise en service social avec concentration en gérontologie (2008), Université de Sherbrooke.

Baccalauréat en psychologie (2005), Université du Québec à Trois-Rivières.

PROGRAMME D’ÉTUDE ACTUEL :

Doctorat en gérontologie (Janvier 2013 à aujourd’hui), Université de Sherbrooke.

TITRE DU PROJET D’ÉTUDE :

Titre provisoire : La demande d’aide en contexte d’expérience ou d’éventuelle expérience de maltraitance : la parole aux aînées.

BOURSES D’ÉTUDES ET MONTANTS :

Bourses d’études

  • 2018 : Bourse de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées pour études doctorales et la coordination d’un projet de recherche-action (3 ans) – 35 000$/an
  • 2017 : Bourse de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées pour études doctorales et la coordination d’un projet de recherche-action (3 ans) – 40 465$/an
  • 2016 : Bourse de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées pour études doctorales et la coordination d’un projet de recherche-action (3 ans) – 35 000$/an
  • 2015 – Bourse de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées pour études doctorales – 3 000$
  • 2013 : Bourse institutionnelle de l’Université de Sherbrooke – 3 500 $
  • 2013 : Bourse de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées pour études doctorales 12 000 $/an sur 2 ans

Bourse de diffusion

  • 2018 : Bourse de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées pour transfert de connaissance et diffusion scientifique (rédaction d’articles) – 4 000$
  • 2017 : Bourse de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées pour soutien et transfert de connaissance- 1 000$
  • 2016 : Bourse d’aide à la communication du Centre de recherche sur le vieillissement de Sherbrooke pour les 5es rencontres internationales du REIACTIS à Lausanne (Suisse) – 750$
  • 2016 : Bourse de valorisation des travaux de l’Université de Sherbrooke pour les 5iemes rencontres internationales du REIACTIS à Lausanne (Suisse) – 750$
  • 2015 : Bourse d’appui à la diffusion des résultats de recherche du RQRV pour les 44es Réunions scientifiques et éducatives de l’Association canadienne de gérontologie (ACG) à Calgary – 1 000$
  • 2015 : Bourse de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées pour présentation des résultats aux 44es Réunions scientifiques et éducatives de l’Association canadienne de gérontologie (ACG) à Calgary – 750$
  • 2014 : Bourse de valorisation des travaux de l’Université de Sherbrooke pour la 10e rencontre du CIFGG à Liège – 750 $
  • 2014 : Bourse de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées pour présentation des résultats à la 10e rencontre du CIFGG à Liège et pour une mission professionnelle avec Respect Seniors à Namur – 1 000$
  • 2014 : Bourse d’appui à la diffusion des résultats de recherche du RQRV pour le CIFGG à Liège – 1 000 $

Bourses d’excellence

  • 2018 : Bourses d’excellence Chartwell Villa de l’Estrie et Chartwell Seigneuries du Carrefour, résidences pour retraités- 1 500$
  • 2017 : Bourses d’excellence Chartwell Villa de l’Estrie et Chartwell Seigneuries du Carrefour, résidences pour retraités- 1 500$
  • 2017 : 2e prix Donna Mergler et Karen Messing dans le cadre d’une présentation orale sur le projet DAMIA au 2e Colloque étudiant sur la recherche partenariale par la Chaire de recherche UQAM sur la méthodologie et l’épistémologie de la recherche partenariale- 300$
  • 2013 – Mention d’honneur du doyen de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke pour l’année 2013

DATE DE RÉALISATION :

Amorce du doctorat en janvier 2013 sur le thème de la maltraitance en milieu d’hébergement envers les personnes aînées et commise par les proches.

Obtention du poste de coordonnatrice du projet intitulé La maltraitance et l’intimidation envers les personnes aînées : Bonifier la pratique de sensibilisation des organismes communautaires favorisant le passage de la prise de conscience au signalement en février 2016. Ce projet porte communément le nom DAMIA (Demande d’aide en contexte de maltraitance et d’intimidation chez les aînés). Réorientation du sujet de thèse en lien avec le projet coordonné (DAMIA), mais spécifiquement chez les femmes ayant fait l’expérience de la maltraitance après 65 ans.

Écriture de la thèse en cours.

Fin du doctorat prévu en 2020.

PROBLÉMATIQUE :

Plusieurs travaux soulignent l’augmentation des publications au sujet de la maltraitance envers les personnes aînées. Par contre, la littérature scientifique se montre avare sur les expériences réelles et singulières des aînés maltraités, ce qui limite notre compréhension de ce phénomène.

Dans la littérature scientifique recensée, plusieurs experts et professionnels exposent les freins et leviers possibles à la formulation d’une demande d’aide par une personne aînée en situation de maltraitance. Peu de travaux donnent la parole aux aînés afin qu’ils exposent ce qui les empêche ou les amène à demander de l’aide. Les aînés qui participent aux recherches n’ont pas toujours fait l’expérience de la maltraitance. Ce sont leur perception, leur perspective, leur conceptualisation ou leur point de vue sur la maltraitance qui sont mis de l’avant, ce qui nous conduit à préciser que bien peu de travaux scientifiques donnent la voix aux aînés ayant vécu de la maltraitance pour s’exprimer sur leur expérience dans une telle situation et sur le sens qu’ils donnent à la demande d’aide.

Ce projet doctoral vise une meilleure compréhension de la demande d’aide en contexte d’expérience de maltraitance ou d’éventuelle maltraitance chez les aînées. En donnant la voix aux aînées, cette étude apportera de nouvelles connaissances à partir de leur propre point de vue.

BUT OU QUESTION DE RECHERCHE :

Les questions de recherche pour ce projet de thèse sont les suivantes :

  1. Comment les freins et leviers à la demande d’aide, identifiés par les aînées, permettent-ils une compréhension plus profonde de la demande d’aide en contexte éventuel de maltraitance?
  2. Quel sens les aînées donnent-elles à la demande d’aide en contexte de maltraitance?

OBJECTIFS :

L’objectif général de ce projet de thèse est d’avoir une meilleure compréhension de la demande d’aide en contexte d’expérience de maltraitance ou d’éventuelle maltraitance chez les aînées.

MÉTHODOLOGIE :

Thèse en 2 temps impliquant 3 collectes de données

  1.   Devis de recherche mixte : administration de 180 questionnaires et 5 entrevues de groupe (joignant 41 femmes).
  2.   5 entrevues individuelles.

Paradigme

Le paradigme constructiviste permettra une compréhension du phénomène décrit par les participants.

Cadre théorique

  • Aucun cadre théorique précis pour le devis de recherche mixte. De nature exploratoire.
  • Pour la 3e collecte de données: La phénoménologie transcendantale de Husserl

Dispositifs utilisés

Devis mixte : Le devis de recherche mixte utilisé dans le cadre de cette thèse est le devis concomitant triangulé (QUAL+QUAN) aussi connu sous les termes de parallèle convergent. Le but est de faire émerger deux types de données et montrer comment ces données convergent ou divergent.

  • Élaboration d’un questionnaire à administrés aux participantes
  • Élaboration d’un manuel de formation pour les bénévoles de DIRA-Estrie qui ont administré les questionnaires
  • Élaboration d’un protocole d’entrevue de groupe pour les participantes
  • Élaboration d’un consentement associé aux questionnaires et d’un consentement associé au protocole d’entrevue
  • Soumission des différents documents au Comité éthique de la recherche de la Faculté des lettres et science humaine (CÉR-LSH)
    • 3e collecte de données : le dispositif de recherche envisagé repose sur une approche qualitative exploratoire phénoménologique en profondeur qui permettra de mieux comprendre le sens que donnera la personne aînée maltraitée à la demande d’aide. La compréhension du monde « s’appuie sur l’image que ces individus se font des personnes et des objets qui les entourent ». Dans le contexte de ce projet, c’est la compréhension de l’expérience des aînés en contexte de maltraitance qui est visée.
    • Élaboration d’un guide d’entrevue et adoption du projet par le CER Lettres et sciences humaines de l’Université de Sherbrooke.
    • Entrevues qualitatives individuelles auprès de 5 femmes ayant vécu une situation de maltraitance en tant qu’aînée, et ce jusqu’à l’atteinte de la redondance entre les entrevues.
    • Journal de bord (faits sur la collecte des données, valeurs, expériences, pistes d’analyse, résultats anticipés).
    • Entrevues transcrites et codées selon une approche thématique inductive en utilisant le logiciel NVivo. Statistiques descriptives au moyen de SPSS.

AVANCEMENT DES TRAVAUX :

Suite à l’obtention du poste de coordonnatrice du projet intitulé La maltraitance et l’intimidation envers les personnes aînées : Bonifier la pratique de sensibilisation des organismes communautaires favorisant le passage de la prise de conscience au signalement en février 2016, le projet de thèse fût réorienté afin qu’il puisse s’intègrer à ce projet subventionné. Étapes terminées : recension des écrits, rapports de recherche I et II, ateliers de recherche I, II et III ainsi que l’activité synthèse.

En cours : rédaction de la thèse.

COMMUNICATIONS :

Téléchargez le Curriculum vitae et Curriculum de publications et de communications de Caroline Pelletier.

ÉCRITS :

Téléchargez le Curriculum vitae et Curriculum de publications et de communications de Caroline Pelletier.