Taille de la police
Guide sur les pratiques intersectorielles - Arrimage

Atelier - Guide sur les pratiques intersectorielles – Arrimage

Atelier

Le projet Arrimage avait pour but de documenter, analyser et modéliser une pratique intersectorielle innovante de lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées dans le nord-est de l’Île de Montréal. Dans cette optique, les partenaires du projet ont élaboré un guide de pratique sur le travail en duo intersectoriel composé d’un policier et d’un intervenant du réseau public ou communautaire de la santé et des services sociaux (travailleur social, travailleur de milieu, infirmier à domicile, etc.).

Le guide de pratique Arrimage fut publié en mars 2015. Il est destiné à tout praticien ou organisme désirant expérimenter le travail en duo intersectoriel. Il explore différentes avenues associées à cette pratique, allant de la création d’un duo au travail avec d’autres ressources communautaires ou privées, en passant par l’intervention et le soutien aux membres du duo.

Consultez l’onglet Outils pédagogiques et guides de pratique pour de plus amples informations sur le guide de pratique Arrimage.

Objectif de l’atelier

L’atelier tiré du guide Arrimage propose de visiter son contenu et de s’y familiariser afin d’en appliquer les principes dans la pratique de votre organisme ou organisation. Pour se faire, il est proposé :

  • De rafraîchir ses connaissances sur la maltraitance envers les personnes aînées sur le plan provincial et international.
  • D’aborder les tenants et aboutissants des pratiques intersectorielles de lutte contre la maltraitance en générale
  • D’approfondir les phases de la pratique en duo intersectoriel tel que décrites dans le guide de pratique en particuliers.
  • D’explorer les défis de la pratique en duo intersectoriel et leurs solutions.
  • D’habiliter les participants à utiliser le guide de pratique Arrimage.

Description du contenu

Première partie : État des connaissances

D’entrée de jeu, un état des plus récentes connaissances sur la maltraitance envers les personnes aînées est dressé. Cela comprend des informations quant à sa définition (types et formes), son ampleur, ses facteurs de risque et de vulnérabilité, ainsi que ses conséquences physiques, psychologiques, sociales et économiques.

Cette ouverture assure une compréhension partagée de la problématique de la maltraitance telle que conçue au Québec et à l’international.

Seconde partie : Historique du projet Arrimage

Par la suite, un moment est consacré à introduire l’historique du projet Arrimage afin de bien cerner la démarche entourant le développement du guide de pratique. Ce préambule débouche sur le corps de la présentation, c’est-à-dire l’exploration du contenu du guide de pratique Arrimage.

Troisième partie : Appropriation du guide de pratique

Pour clôturer l’atelier, une activité d’appropriation du guide à l’aide d’une mise en situation durant laquelle les participants incarnent un rôle de membre de duo intersectoriel actif dans une situation de maltraitance fictive est proposée.

Un retour en plénière sur l’activité est prévu afin de synthétiser les connaissances théoriques et appliquées acquises au cours de la journée.

Durée

Une demi-journée (4 heures)

Public

Tout praticien ou organisme désirant expérimenter la pratique en duo intersectoriel de lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées, composé d’un policier et d’un intervenant du réseau public ou communautaire de la santé et des services sociaux.

L’atelier vise des groupes de 10 à 20 participants.

Méthodes pédagogiques

Exposé interactif favorisant l’échange et la réflexion sur la pratique en duo intersectoriel de lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées.

Présentation PowerPoint.

Exercice pratique en grand groupe ou, selon le nombre de participants, en petits groupes avec retour en plénière.

Une attestation de participation à l’atelier sera remise aux participants.

Le guide Arrimage est disponible gratuitement sur le site de la Chaire.

Coût de l’atelier

Les honoraires des formateurs et les coûts associés à la préparation de l’atelier sont assumés par la Chaire.

Les frais suivants doivent être assumés par l’organisme qui demande l’atelier :

  • Frais de déplacement des formateurs,
  • Frais de repas des formateurs,
  • Frais d’hébergement (s’il y a lieu).

Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à communiquer avec la Chaire par courriel ou par téléphone au : 1 819 780-2220 poste 45621.