Taille de la police

Une étudiante de la Chaire dépose la version finale de son essai de maîtrise en service social à l’Université de Sherbrooke. (17 septembre 2017)

Thématique : Étudiants

La problématique étant les écarts dans les définitions et les interprétations de la maltraitance entre le Canada et les pays d’Amérique latine, le but de l’essai est de proposer une réflexion sur le travail social gérontologique de sensibilisation des personnes aînées hispanophones à la lutte contre la maltraitance. Trois principaux objectifs sont définis, soit de décrire l’élaboration et l’implantation d’un programme de sensibilisation à la lutte contre la maltraitance, d’exposer les défis rencontrés et les éléments facilitants ainsi que de proposer un programme de sensibilisation bonifié par les personnes aînées hispanophones. Cet essai a été développé dans la continuité du projet de stage de maîtrise d’Adriana dans le cadre duquel elle a élaboré et animé cinq ateliers pour informer, sensibiliser et prévenir la maltraitance envers les personnes aînées ainsi que pour recueillir des informations auprès des communautés culturelles hispanophones. Outre les connaissances issues de l’analyse de cette expérience pratique, les résultats de cet essai s’appuient sur l’analyse d’une recension des écrits.

Les résultats de l’essai de maîtrise permettent de cerner entre autres que les personnes issues de la communauté hispanophone requièrent davantage d’informations et de connaissances sur les actes qui sont reconnus comme étant maltraitants au Québec. De plus, cet essai pose la pertinence d’agir de concert pour prévenir et contrer la maltraitance à l’endroit de cette communauté ainsi que d’autres communautés culturelles. Nous vous invitons à consulter l’essai d’Adriana afin d’en apprendre davantage.

La Chaire félicite Adriana pour son importante contribution académique et lui souhaite du succès dans ses futurs projets professionnels.