Taille de la police

Participation de la Chaire à la 40e réunion scientifique et éducative annuelle de l’Association canadienne de gérontologie et au 4e congrès panaméricain de l’Association internationale de gérontologie et de gériatrie qui aura lieu à Ottawa du 21 au 23 oct

Thématique : Conférences

Dans le cadre de la 40e réunion scientifique et éducative annuelle de l’Association canadienne de gérontologie et du 4Congrès panaméricain de l’Association internationale de gérontologie et de gériatrie, la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées participera au symposium Emerging National/Regional Strategies for Preventing and Addressing Abuse and Neglect in Later Life.

Marie Beaulieu, titulaire de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées, donnera une conférence intitulée Mistreatment of Older Adults in the Americas: What Are the Research Directions? La conférence aura lieu samedi le 22 octobre 2011 à l’hôtel Westin à Ottawa, en Ontario.

Description du symposium :

Dans les hémisphères nord et sud, les cas de maltraitance et de négligence envers les personnes aînées sont rapportés depuis le milieu des années 1960. Comme ce fut le cas pour la maltraitance envers les enfants, puis en violence conjugale, les premiers efforts furent souvent entrepris de façon ad hoc au plan local par des individus, des ONG et des services publics. La recherche était éparse et majoritairement qualitative. Ce symposium, organisé par le Réseau international de prévalence de la maltraitance envers les personnes aînées (INPEA), met en lumière les progrès au plan des politiques et législations, des programmes, de la pratique et de la recherche dans les Amériques et met l’accent sur les stratégies régionales et nationales émergentes. Jordan Kosberg, représentant de l’INPEA aux États-Unis, présentera un aperçu des initiatives mises de l’avant par les États et le fédéral concernant les législations, la sensibilisation et l’éducation. Charmaine Spencer, représentante de l’INPEA du Canada, exposera une mise à jour de la législation relative à la protection des adultes des treize provinces et territoires, et ce, en soulignant ce que nous pouvons tirer de ces différentes approches. Elle présentera les éléments clés et les objectifs des initiatives récentes du gouvernement fédéral concernant la maltraitance. Martha Liliana Giraldo, représentante de l’INPEA du Mexique, décrira la réponse gouvernementale à la maltraitance et la négligence, les services de soins de santé et de services sociaux dans son pays. Marie Beaulieu, représentante de l’INPEA pour l’Amérique du Nord, se penchera sur la recherche dans ce domaine précis. Sa présentation décrira les résultats d’études américaine, canadienne, mexicaine, d’autres pays d’Amérique du Sud et des Caraïbes. Gloria Gutman, présidente de l’INPEA, apportera une vision globale de la problématique.

Description de la conférence de Marie Beaulieu :

En Amérique du Nord comme ailleurs, la maltraitance envers les personnes aînées représente un enjeu social, politique et de santé publique. Le Plan d’action sur le vieillissement de Madrid, qui célébrera son 10e anniversaire en 2012, souligne l’importance d’agir pour contrer cette problématique. En plus d’observer des changements dans les politiques sociales et dans la pratique, nous avons également constaté un développement des connaissances. Avant le Plan de Madrid, plusieurs écrits ont tenté de définir la maltraitance et ont attribué des caractéristiques statiques à la victime et à l’abuseur. Depuis 2002, nous avons assisté à la publication de plusieurs études sophistiquées de prévalence et d’incidence et d’un bon nombre d’études portant sur les enjeux complexes liés à l’identification et à l’intervention en contexte de maltraitance. En s’appuyant sur les informations fournies par les représentants nationaux et régionaux de l’INPEA, nous présenterons un résumé des recherches actuellement conduites dans les Amériques. Nous nous sommes intéressés aux sujets et enjeux à l’étude dans divers pays et cet exposé permettra de fournir une première réponse aux questions suivantes :

  1. Que savons-nous de la maltraitance dans les Amériques?
  2. Quelles sont les avenues explorées?
  3. Quelles sont les avenues qui nécessitent exploration?
  4. Comment pouvons-nous travailler ensemble afin de produire des connaissances pouvant être comparées?

Pour de plus amples informations sur ce congrès, veuillez consulter le site Internet de l’Association canadienne de gérontologie