Taille de la police

La Chaire était présente au forum sur la lutte contre l’intimidation qui s’est déroulé le 2 octobre 2014

Thématique : Intimidation

Organisé par le gouvernement du Québec et diffusé en direct sur son site, le Forum sur la lutte contre l’intimidation s’est déroulé à Québec le 2 octobre dernier sous la présence du premier ministre Philippe Couillard, de Francine Charbonneau ministre de la famille et ministre responsable de la lutte à l’intimidation et responsable des aînés, de Stéphanie Vallée ministre de la Justice et ministre responsable de la condition féminine, ainsi que de Caroline Simard, adjointe parlementaire pour la jeunesse, la petite enfance et la lutte contre l’intimidation.

Les 3 partis de l’opposition ont aussi nommé un député à ce comité de travail.

Cette journée a permis de réunir une multitude d’acteurs qui œuvrent dans la lutte contre l’intimidation afin de représenter les différentes populations touchées par cette problématique, telles : les jeunes des milieux scolaires du primaire à l’université, les populations autochtones, les personnes gaies, lesbiennes et transgenres, les adultes en milieu de travail, les personnes aînées, etc. Parmi les acteurs qui se sont prononcés sur la situation envers la population âgée il y avait Marie Beaulieu de la Chaire sur la maltraitance envers les personnes aînées, Jacques Brousseau de l’Association québécoise des centres communautaires pour aînés, Maurice Dupont de la Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ), Sarita Israel du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) Cavendish et de la Ligne Aide Abus Aînés (LAAA), ainsi que Marcel Lebel des Tables régionales de concertation des personnes aînées. À cela s’ajoute Diana Lavallée de l’Association québécoise des établissements de santé et de services sociaux (AQESS). Pierre Blain du regroupement provincial des comités des usages (RPCU) et Claude Leblond de l’Ordre des travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec qui ont aussi fait valoir des propos liés aux personnes aînées.

La journée s’est déroulée en trois temps selon des thèmes précis : Les actions de préventions, les interventions efficaces et le soutien à apporter aux acteurs. Pour chacun des thèmes, deux minutes de parole étaient accordées aux acteurs invités à la table ronde; dont les huit précédemment nommés pour la population âgée. Une fois le tour de table fait, un droit de parole d’une minute était alloué aux participants de la salle, soit d’autres acteurs œuvrant à la lutte à l’intimidation, qui désiraient prendre part à la discussion. Suzanne Garon du projet Municipalités (et villes) amie des aînés (MADA), ainsi que Judith Gagnon de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) ont notamment été entendues.

Chacun des acteurs ayant à cœur la situation des personnes aînées a pu mettre en évidence les actions concrètes et les résultats de l’actuel Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées qui permettent déjà d’inclure certaines situations d’intimidation faites envers ces individus. Chacun a soutenu l’importance de prolonger l’activité du Plan au-delà de 2015 et de mettre en place des passerelles avec le futur plan d’action pour lutter contre l’intimidation afin de proposer des actions concertées.