Taille de la police

Bilan de la première année d’activité du projet DAMIA. (15 janvier 2017)

Thématique : Projet de recherche

Au cours de la dernière année, le projet a grandement avancé grâce à l’engagement soutenu de Caroline Pelletier, coordonnatrice du projet à la Chaire et Céline Delorme, coordonnatrice du projet chez DIRA-Estrie. Sous la direction de la titulaire de la Chaire et avec l’aide d’étudiantes, elles ont réalisé une synthèse de l’état des connaissances qui s’appuie sur deux recensions systématiques des écrits scientifiques internationaux sur dix ans. La première porte sur les pratiques des organismes communautaires en matière de lutte contre la maltraitance ou l’intimidation. La seconde porte sur les freins et les leviers  à la demande d’aide en situation de maltraitance ou d’intimidation. Elles ont également réalisé un inventaire des activités de sensibilisation à l’égard de la maltraitance et de l’intimidation dans les organismes communautaires des 7 MRC de l’Estrie. L’analyse critique du contenu de ces activités est terminée. Elles en sont maintenant à faire l’observation de ces mêmes activités pour bonifier leur analyse critique.

Au cours de l’été 2016, l’équipe a élaboré et fait approuver par le comité éthique de la recherche  »Lettres et sciences humaines » de l’Université de Sherbrooke les outils leur permettant d’amorcer la collecte de données auprès des personnes aînées (questionnaires, protocole d’entrevue de groupe, fiche sociodémographique, consentements, manuel pour former les bénévoles de DIRA-Estrie à l’administration des questionnaires aux aînés, différentes publicités, etc.). Jusqu’à présent, 175 questionnaires (objectif de 300) ont été remplis. Trois entrevues de groupe avec des aînés ont été réalisées (objectif de 12 à 15). Une entrevue de groupe a aussi été complétée auprès des administrateurs, des intervenants et des bénévoles de DIRA-Estrie afin de bien comprendre les activités actuelles de sensibilisation et développer une vision commune du projet. Deux rencontres avec le Comité-conseil ont eu lieu. L’expertise des membres qui le composent fut très utile pour planifier et réaliser les collectes de données.

Pour la prochaine année d’activités, soit de janvier à décembre 2017, l’équipe poursuivra la passation des questionnaires et la réalisation des groupes de discussion. Une entrevue auprès des dirigeants représentants des organismes collaborateurs et des différents milieux de vie est prévue d’ici le printemps 2017 afin de recueillir des informations sur les mécanismes de signalement existants et leur mode de fonctionnement. L’analyse qualitative des entrevues de groupe débutera dans quelques semaines. L’analyse qualitative des questionnaires débutera dès que la passation des questionnaires sera complétée. À l’arrivée de l’été, l’équipe se concertera afin de produire un guide de pratique accompagné d’un devis d’implantation (évaluation) en Estrie. L’année 2017 devrait se terminer avec la production de tout le matériel pédagogique lié au guide de pratique

Consultez la fiche du projet DAMIA pour de plus amples informations.