Au fil des années, la Chaire a accueilli bon nombre d’étudiants, leur offrant ainsi l’opportunité de réaliser leur projet d’essai ou de mémoire sur un aspect spécifique de la lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées. Cela fut le cas d’Isabelle Maillé et de Jordan Bédard-Lessard qui se sont intégrés au projet ABAM-MF (Action bénévole auprès des aînés maltraités au plan matériel et financier) dans le cadre de leurs études de maîtrise.

Isabelle termine tout juste sa maîtrise en service social à l’Université Laval sous la direction codirection de Sophie Éthier et de Marie Beaulieu. Son mémoire porte sur L’expérience d’accompagnement au sein des organismes à but non lucratif (OBNL) des personnes aînées en situation de maltraitance. En voici le résumé :

«De nature exploratoire et privilégiant une approche qualitative, cette étude a pour but de saisir l’expérience des personnes aînées accompagnées par un bénévole ou par un intervenant d’un OBNL pour une situation de maltraitance. Des entrevues individuelles semi-dirigées auprès de 11 personnes aînées ayant été accompagnées par un bénévole ou un intervenant d’un OBNL pour une situation de maltraitance ont été menées. Prenant appui sur le cadre théorique de la sociologie de l’expérience de Dubet (1994, 2007), une analyse thématique (Paillé et Mucchielli, 2012), suivie d’une analyse typologique (Schnapper, 2005, 2012) a permis de proposer un modèle théorique qui expose la manière dont s’articule l’expérience d’accompagnement dans les OBNL des personnes aînées maltraitées. Deux variables influencent leur expérience d’accompagnement, soit la manière dont elles ont intériorisé le fait de recourir à de l’aide et la façon dont elles ont vécu les interactions avec les bénévoles et les intervenants d’OBNL. Quatre types distincts d’expérience d’accompagnement se dégagent : l’accompagnement-bénéfique, l’accompagnement-positif, l’accompagnement-menaçant et l’accompagnement-discontinu.» (Maillé, 2018 p. iii). En raison de l’excellence de son mémoire, L’université Laval lui a décerné la distinction au Tableau d’honneur de la Faculté des études supérieures et postdoctorales.

Consultez le mémoire d’Isabelle pour en apprendre davantage.

Jordan a terminé ses études à la maîtrise en service social à l’Université de Sherbrooke sous la direction de Marie Beaulieu. Son mémoire porte sur La professionnalisation de l’action bénévole dans la lutte contre la maltraitance matérielle et financière envers les personnes aînées. En voici le résumé :

«Lors du présent mémoire, il est question d’analyser les enjeux de la professionnalisation de l’action bénévole dans le secteur de la lutte contre la maltraitance matérielle et financière envers les personnes aînées. À l’aide d’une analyse secondaire des données recueillies dans le cadre du projet sur l’Action bénévole dans la lutte contre la maltraitance matérielle et financière envers les aînés, mené par la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées, il est recherché à mieux saisir les caractéristiques des bénévoles et employés actifs dans ce secteur, les rôles assumés par ces derniers, de même que dégager une réflexion sur la liberté, la souplesse et le pouvoir d’agir des bénévoles. L’analyse repose sur des entretiens auprès des membres de cinq organismes à but non lucratif canadiens spécialisés dans la lutte contre la maltraitance (64 participants), une riche documentation organisationnelle et des questionnaires sociodémographiques. L’approche bioécologique (Bronfenbrenner, 1979) favorise une analyse où s’entrecroisent les discours à des niveaux individuel, organisationnel et sociétal. Les résultats mettent en exergue l’engagement de bénévoles retraités avec des profils socioprofessionnels spécialisés. La mise à contribution d’expériences professionnelles antérieures favorise la prise en charge de rôles en matière de coordination, prévention, repérage et d’intervention. Il appert toutefois qu’un fort accent sur la mobilisation de bénévoles avec des expériences professionnelles interroge son accessibilité. L’engagement dans des rôles prédéfinis renforce la qualité des services offerts aux usagers, mais diminue la souplesse et la liberté de l’action bénévole. Le mémoire livre ainsi une réflexion sur l’articulation entre les dimensions technique et militante de l’action bénévole.» (Bédard-Lessard, 2018 p. i)

Consultez le mémoire de Jordan pour en apprendre davantage.

En cas d'urgence

Si vous vivez de la maltraitance ou êtes témoins d'une situation de maltraitance et souhaitez obtenir de l'information ou de l'aide, veuillez communiquer avec la ligne Aide Abus Aînés (pour les résidents du Québec)

1 888 489-ABUS (2287)

Nos partenaires

UdeS 
 Centrederecherche
 MFAMipr 2 Converted

Coordonnées

Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées
Centre de recherche sur le vieillissement – CIUSSS de l'Estrie - CHUS
1036, Belvédère Sud
Sherbrooke (Québec)
J1H 4C4
CANADA

Téléphone : 1 819 780-2220, poste 45698

Formulaire de contact