Imprimer

Le Plan d’action de lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées, mis en place en 2010, comprenait quatre actions structurantes : une campagne publicitaire de sensibilisation envers la maltraitance (rappelons la première qui mettait en scène Yvon Deschamps); une ligne téléphonique provinciale d’écoute, soit la Ligne Aide Abus Aînés (LAAA); un ensemble de coordonnateurs répartis dans chacune des régions du Québec, ainsi que trois ayant un mandat envers des communautés spécifiques : un auprès des communautés culturelles, un auprès des communautés des 1ere nations, puis un auprès des communautés cries de la Baie-James; finalement, une Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées.

Afin d’avoir une cohérence dans la lutte contre la maltraitance et ainsi espérer améliorer la qualité de vie des personnes aînée, il est impératif que toutes ces actions travaillent de façon synergique. Plusieurs activités de la Chaire prévues cet automne rendent compte de cette collaboration et de cette concertation :