Imprimer

La Chaire a donné plusieurs conférences au cours des mois de mai et juin. En mai, la Chaire a été invitée à présenter ses travaux sur l’intimidation et ainsi que ceux de Jessica Calvé sur l’autonégligence aux coordonnateurs régionaux en matière de lutte contre la maltraitance dans le cadre de leurs journées annuelles de formation. Dans la continuité de cette activité, Marie Beaulieu a eu un temps de discussion avec le Secrétariat aux aînés concernant les retombées des travaux sur les articles scientifiques produits par des Québécois.

Deux conférences à l’égard du projet IPAM ont également eu lieu. Une première en collaboration avec le commandant Miguël Alston auprès du comité de travail : Représentants des tables locales abus/aînés et des partenaires traitant de la maltraitance envers les personnes aînées de Montréal. Puis une seconde conjointement avec Josée Blais du Service de police de la Ville de Montréal ainsi que Jenny Charest du CAVAC de Montréal lors du colloque du Bureau d’aide aux victimes d’actes criminels (BAVAC).

En juin, Marie Beaulieu a réalisé neuf conférences en Australie dans le cadre d’activités variées. Deux d’entre-elles furent le World Elder Abuse Awareness Day qui s’est tenu à Adélaïde le 16 juin, ainsi que le 13th Global Conference of the International Federation on Aging qui s’est déroulé du 21 au 23 juin à Brisbane. Dans le cadre de ses conférences, elle a notamment discuté des projets Arrimage et IPAM, mais aussi d’intersectorialité en plus de parler du Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées (2010-2015 prolongé jusqu’en 2017). Les diverses activités auxquelles elle a participé lui ont permis de s’adresser à un vaste public : planificateurs de politiques publiques, administrateurs d’organismes communautaires, juristes, policiers, intervenants psychosociaux, etc.